spot_img

Consulter le journal

Audition de Jaynet Kabila à la DEMIAP : voici ce que les renseignements militaires voulaient savoir des Kabila et leurs acolytes

AccueilPolitiqueAudition de Jaynet...

L’opposante congolaise Jaynet Désiré Kabila Kyungu, sœur jumelle de l’ex-président Joseph Kabila Kabange, a été entendue pendant plus de 5 heures le vendredi 15 mars par le service de renseignement militaire.

Celui-ci venait de perquisitionner les locaux de la Fondation Mzee Laurent Désiré Kabila, portant le nom de son père, l’ancien président Laurent-Désiré Kabila, assassiné le 16 janvier 2001 dans son bureau de travail au Palais de marbre à Kinshasa.

Si Jaynet Kabila a été convoquée à la suite de la perquisition de ses bureaux, l’audition a porté sur des sujets plus politiques, ont indiqué plusieurs sources proches de la présidente de ladite Fondation.

Ancienne présidente de la commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale (2019-2021), n’a fait aucune déclaration à la presse après son audition. Selon les mêmes sources, l’opposante et ancienne députée était seule face à un général des renseignements militaires. Il lui a été refusé toute présence d’avocats lors de cette séance.


Toujours selon ces sources, le service de renseignements militaires (Détection militaire des activités anti-patrie : DEMIAP) a interrogé l’opposante sur les déplacements des membres de sa famille, des réunions discrètes tenues au siège de la fondation.

La DEMIAP voulait également savoir si l’ancien camp présidentiel n’est pas en lien avec Corneille Nangaa Yobeluo. En décembre 2023, l’ancien chef de la commission électorale nationale indépendante (Céni) a lancé une coalition politico-militaire dont fait partie le mouvement rebelle du M23, l’Alliance Fleuve Congo (AFC).


Les enquêteurs ont aussi essayé d’en savoir davantage sur les affaires tenues à Kinshasa par l’ex-famille présidentielle, dont un entrepôt de l’entreprise EGAL, a également été perquisitionné par les militaires en début de semaine dans la commune de Barumbu.

D’après l’entourage de Jaynet Kabila, aucun effet militaire n’a été trouvé dans les locaux. Au siège de la fondation, l’armée est repartie avec le véhicule qui avait transporté la dépouille de Laurent-Désiré Kabila, des ordinateurs, des clés USB, des téléphones portables.

LRP

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Tueries à Goma : les Wazalendo interdits de circuler en ville avec des armes

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont décrété l'interdiction, ce vendredi 12 avril, pour les combattants "Wazalendo", de se déplacer à Goma en portant des armes. Cette mesure fait suite à une série de meurtres, de braquages et...

Face aux propos discriminatoires et sexistes tenues à l’égard de la Première Ministre Judith Tuluka: Le RFLAP dénonce, lance un appel à la tolérance...

Le Réseau des Femmes Leaders pour l'Accès à la Parole (RFLAP) dénonce fermement les propos négatifs et les critiques à caractère sexiste proférés à l'égard de la Première Ministre Judith Tuluka depuis sa nomination à ce poste crucial de...

Nord-Kivu : Des présumés bandits auteurs du braquage d’un véhicule, vol à main armée, meurtres de 5 personnes et plusieurs blessés à Goma, ...

La Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu avait été sous la terreur d'un fusillade qui avait eu lieu en fin d'après-midi du mercredi 10 mars 2024 à l'entrée ' Président '. Cause : le braquage d'un véhicule...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.