spot_img

Consulter le journal

Matinée de l’Emploi en RDC: Le DG de l’ONEM salue la clairvoyance de Félix Tshisekedi qui a mis l’emploi comme premier des 6 objectifs de son plan quinquennal

AccueilSociétéMatinée de l’Emploi...

L’Office national de l’Emploi (ONEM), a organisé mercredi 03 avril dernier au Kempisky Fleuve Congo hôtel sous les auspices de Madame Claudine NDUSI M’KEMBE, Ministre de l’Emploi du Travail et de la Prévoyance Sociale, la Matinée de l’Emploi.

A cette occasion, le Directeur général de l’ONEM, Fanon Beya Ngombe, a salué la clairvoyance du Président de la République Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a mis à l’honneur l’emploi, comme premier des 6 objectifs de son plan quinquennal.

« En effet, si, jusqu’ici, tout le monde s’accordait à reconnaître l’emploi comme un puissant levier de croissance économique, faut-il également rappeler qu’il apparaît comme 8e des 17 objectifs de développement durable, en revanche, placer l’emploi en priorité dans le programme de développement de la RDC est une première dans son histoire », a-t-il dit dans son discours.


Circonscrivant l’événement du jour, Fanon Beya a rappelé que l’ONEM a un rôle de coordination entre les différents organismes publics et privés, acteurs du marché de l’emploi. C’est ainsi qu’en matière d’emplois, il se fait accompagner par les services du Ministère de l’Emploi (INPP, la CNEE, la commission nationale pour l’emploi des étrangers, la direction de l’emploi ; les services du Ministère de l’Industrie, notamment l’ANAPI ; le FPI ; l’ARSP (Agence de Régulation de la Sous-traitance Privée) ; le FOGEC (Fond de garantie de l’entreprenariat Congolais) ; l’ANADEC (Agence nationale de développement de l’entreprenariat Congolais) ; l’APROCM (Agence pour la promotion de la classe moyenne).


Pour le DG Fanon Beya, l’objectif ambitieux annoncé par le président de la république Félix Tshisekedi, à savoir, atteindre 6,4 millions d’emplois à l’horizon 2028, dont la réussite impactera durablement le vécu des concitoyens congolais, appelle à ne pas aller en ordre dispersé, à concentrer les efforts, à s’unir en privilégiant les forces de chaque organisme, afin de mener, en front commun, la bataille de la lutte contre le chômage. « C’est à notre humble avis la condition sine qua none pour atteindre de cet objectif majeur ».


Selon le patron de l’ONEM, l’action collective, concertée, coordonnée et inclusive, appelle à poser les bases de l’élaboration d’un Plan National Stratégique de Création d’Emploi pour les années 2024 à 2028. L’élaboration de ce plan devra être guidée par quelques principes importants, mais non-exhaustifs, à savoir :

  1. La prise en compte des références existantes qui guideront notre réflexion, principalement au travers du Plan National stratégique de Développement 2024 – 2028, comme référence de l’action gouvernementale, dont nous saluons la finalisation récente ;
  2. La prise en compte des secteurs porteurs et des programmes gouvernementaux, dont le PDL 145 territoires ;
  3. La consultation obligatoire pour l’élaboration du nouveau plan stratégique de création d’emploi, des principaux organismes de représentations des employeurs et des travailleurs et , particulièrement, les organismes de référence des populations vulnérables ;
  4. L’élaboration d’un schéma de prise en charge du demandeur d’emploi depuis son enregistrement jusqu’à l’accès effectif à un emploi décent, en considérant sa particularité, et en tenant compte des options de prise en charge du demandeur par des acteurs différents, selon l’orientation la plus appropriée ;
  5. L’inclusion dans le processus d’élaboration du plan, de tous les services publics et privés intervenant dans la création des emplois ;
  6. La prise en compte des spécificités de chaque organisme public et privé intervenant dans le processus de la création d’emploi, la mise en évidence de leurs difficultés et la proposition de solutions, en vue de leur permettre de recouvrer leur efficacité optimale ;
  7. La détermination du mode de communication entre les différents acteurs œuvrant dans le domaine de la création d’emploi, les canaux de collectes d’information et de données, en vue de procéder régulièrement à l’évaluation de l’atteinte des objectifs ;
  8. La promotion et la mise en évidence de l’emploi et des talents locaux mais également de l’expertise de la diaspora ;
  9. La proposition de solutions inclusives visant à assurer une couverture médico-sociale minimale aux catégories vulnérables afin de susciter leur insertion dans le domaine de l’économie formelle ;
  10. La promotion des coopératives, ayant récemment obtenu un cadre juridique, dont le concept répond aux réalités socio culturelles en Afrique et qui ont le mérite de faciliter l’insertion socio professionnelle des emplois informels par la promotion de la culture de la collectivité et de la solidarité.

Relever les défis


Par ailleurs, Fanon Ngombe est conscient des différents défis qui attendent l’ONEM : « Pour l’ONEM, il consistera principalement, à des impératifs préalables et urgents tel que décrits par le visuel qui vous a été présenté ; La réorganisation et la digitalisation de son administration interne, de ses missions ; Le développement d’une politique de proximité par rapport aux demandeurs d’emploi et employeurs, d’une part en assurant une couverture maximale de la présence de l’ONEM sur l’étendue de la RDC, en des lieux stratégiques, et d’autre part, en facilitant l’accès des services au moyen d’applications mobiles et en modernisant la plateforme ONEM ».


A ce jour a-t-il dit, l’ONEM est bien loin de la représentativité dans les 145 territoires avec ses 29 bureaux et 9 représentations situés dans les 26 provinces au niveau de la RDC. « Excellence Monsieur Le président de la République Chers invités en vos titres et qualités respectifs Je ne doute pas un seul instant que la réussite soit à notre portée. Elle dépendra de l’engagement que nous prendrons ce jour de nous unir et travailler main dans la main pour atteindre ensemble ce noble objectif quinquennal qu’est la création de 6,4 millions d’emploi à l’horizon 2028 », a conclu le numéro un de l’ONEM.


Pour sa part, la Ministre de l’Emploi Claudine Ndusi, a placé cette Matinée de l’Emploi dans la vision du Président de la république, qui vise de créer plus de 6,4 millions d’emplois à l’horizon 2028, en accélérant notamment la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes.

Créer plus d’emplois en RDC


Peu avant de procéder au lancement de cette activité, le président de la république Félix Tshisekedi est revenu sur l’importance de l’évènement du jour, tout en réitérant son engagement à créer plus d’emplois, au cours des cinq (5) années restantes pour son dernier mandat. « L’intérêt particulier que j’accorde à cette question de l’emploi, justifie à lui seul ma présence en ce lieu. Je suis déterminé à faire de mon engagement, de créer plus d’emplois, une réalité vivante durant ce quinquennat », a fait savoir le président Félix Tshisekedi.


A noter que deux panels ont été développés au cours de ces assises. Il s’agit des missions de l’ONEM : difficultés dans l’accomplissement et obstacles dans la collaboration « et « Place de l’ONEM dans le recrutement de la main d’œuvre au sein de l’Administration publique et des Entreprises publiques et privées ».


Placée sous la présidence du Chef de l’Etat Félix Tshisekedi, cette matinée de l’Emploi a été organisée sous l’initiative de « la création d’un avenir professionnel solide en RDC.

Dans ce même cadre, il faut rappeler que lors de son investiture le 20 janvier 2024 au Stade des Martyrs, le Président Tshisekedi avait affirmé que son nouveau mandat avait entre autres pour but, « de créer plus d’emplois en accélérant la promotion de l’entrepreneuriat notamment celui des jeunes »

C’est donc dans ce cadre que cette matinée de l’Emploi a été organisée, en vue de dénicher les mécanismes et stratégies à mettre en place, pour la matérialisation de la vision du chef de l’Etat, à travers l’appui de l’ONEM, dans son rôle d’organe de régulation du marché de l’emploi en RDC.


José Wakadila

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Question du handicap en RDC: Les organisations de la FENAPHACO passent au peigne fin la Loi Organique portant promotion et protection des droits des...

Dans le cadre du Projet d’appui et de renforcement de la participation citoyenne des personnes vivant avec handicap au processus électoral en RDC, la FENAPHACO (Fédération nationale des associations des personnes vivant avec handicap du Congo), a organisé mercredi...

Quatre personnes décédées et plusieurs dégâts matériels à la suite d’un accident de train entre Kisangani et Ubundu.

Quatre personnes décédées et des dégâts matériels énormes, tel est encore le bilan provisoire d'un horrible accident d'un train- marchandises qui s'était produit le mercredi 10 mars 2024 sur la voie ferrée reliant Kisangani et Ubundu dans la commune...

Province du Nord-Kivu: Plus ou moins 5 morts et des blessés graves dans un braquage à l’entrée « Président dans la ville de Goma »

Plus ou moins cinq personnes seraient mortes et plusieurs blessées graves, tel est le bilan partiel , mieux provisoire d’un braquage survenu dans la soirée du Mercredi 10 Avril 2024 aux environs de 17 h 00 locales dans la...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.