spot_img

Consulter le journal

Faire la politique en RDC : Profession ou vocation ?

AccueilPolitiqueFaire la politique...

Selon toute vraisemblance, le gouvernement de la Rdc que va diriger Madame Judith Suminwa Tuluka pourrait être publié la semaine prochaine. Cela est d’autant vrai que, selon le chronogramme du premier ministre révélé il y a quelques jours, les consultations des formations politiques devant composer cette équipe gouvernementale pourraient se clôturer le vendredi 19 avril 2024.

Un gouvernement pour relever des défis

Mais une chose est indéniable : ce gouvernement est attendu par des millions de congolaises et Congolais au regard de multiples défis que ceci est appelé à relever en cette période où le pays face à l’insécurité à l’Est à cause de la rébellion armée du M23 soutenue ouvertement par le Rwanda. Aussi de la précarité de la vie sociale de la population qui va mal en pis.

Un gouvernement réduit ?

A en croire le premier ministre Judith Suminwa Tuluka, son gouvernement serait réduit par rapport à celui des Warriors’ et comporterait en même temps des animateurs dont la compétence professionnelle ne serait pas hypothétique.

Mais, à en croire des sources proches des quartiers générales des partis et regroupements politiques membres de l’Union sacrée, cette logique de la première femme à être premier ministre de la Rdc ne passerait pas.

Le partage du gâteau

Le premier ministre Judith Suminwa souhaiterait avoir un gouvernement de moins de 50 membres, y compris elle-même, à raison de Soit députés nationaux pour obtenir un poste ministériel.

Selon certaines indiscrétions, le premier ministre ne compterait travailler avec des chefs des partis et des regroupements. Ce qui risque de lui attirer du feu…

Une profession et non plus une vocation !

Plusieurs ‘ Warriors’ du Gouvernement Sama Lukunde aimeraient encore revenir aux affaires, en faisant partie de l’actuel gouvernement en gestation, une façon, semble-t-il de se faire récompenser dignement pour avoir contribuer d’une manière ou d’une autre à la réélection du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi.

Dans l’opinion, Il est faiit un constat malheureux : un bon nombre de personnalités congolaises voudraient toujours s’accrocher au pouvoir, soit comme ministres parlementaires ou mandataires publics comme si le pays ne pourrait pas ‘ fonctionner ‘ sans leur existence ici et là.

Le vœu populaire est de ne pas voir
le premier ministre ‘enrôler’ dans son gouvernement plus de 10% des personnalités qui ont eu déjà à travailler comme ministres. Surtout ses anciens collègues du gouvernement sortant dont les actions n’ont jamais été appréciées à leur juste valeur par le commun de mortels congolais.

En Rdc, faire la politique ne serait plus une question de vocation ! Mais plutôt une véritable profession à l’instar de dispenser des enseignements à l’université, faire des recherches scientifiques dans des structures spécialisées, exercer son métier médical dans une institution de santé, conduire un bus de transport en commun, piloter un avion commercial….

L’enjeu pécuniaire pousse à faire la politique

Dans le pays de Simon Kimbangu, l’enjeu pécuniaire en faisant la politique est tellement important ces dernières années que tout le monde semble se tourner vers la politique en devenant ministre ou parlementaire.

C’est devenu même une affaire familiale : les parents qui sont des personnalités politiques et prenant de plus en plus de l’âge s’investisseraient désormais pour que leurs propres enfants leurs propres enfants leur succèdent dans cette profession

Le fait est évident si on se réfère seulement aux candidats suppléants de ces derniers dans la députation provinciale, nationale ou le Sénat que sont des femmes et des enfants.

Les congolais ne considèreraient plus la politique comme une vocation, mais comme un véritable métier pour toute sa vie. De sorte que d’aucuns sont même prêts à pactiser avec le diable pour se positionner le plus longtemps possible dans la politique pour leurs propres ventres. C’est pourquoi il y a des détournements de millions de dollars américains….

De tout ce qui précède, Madame le premier ministre devrait rester stricte concernant son critérium dans la composition de son gouvernement qui est appelé à matérialiser dans un délai raisonnable et
sans faille la grande vision du chef de l’État.

La Rdc étant une affaire de toutes les filles et tous les fils de ce grand pays aux dimensions continentales, nul n’a le droit de toujours entendre de ses oreilles les mêmes noms, mieux de voir toujours les mêmes figures revenir sur la scène politique pour gérer ce pays en s’enrichissant à gogo, et ce, en dépit du fait que ceux-ci seraient des surdoués incontestables.

Qu’on se le dise !

Philippe Dephill Lipo

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Kinshasa : La résidence de Vital Kamerhe attaquée par des hommes lourdement armés en tenue des FARDC

La résidence de l'honorable Vital Kamerhe, située dans la commune de la Gombe, a été attaquée cette nuit par une vingtaine d’hommes en tenue militaire « utilisant des drones », selon des sources. Des sources indiquent que le commando a...

Bureau définitif de l’A.N: F. TSHISEKEDI recommande que la liste soit revue et corrigée en tenant compte de la représentativité de la Grande Orientale

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est entretenu, vendredi à la Cité de l’Union africaine, avec 406 députés nationaux et une quarantaine des chefs de regroupements politiques de l’Union sacrée de la nation (USN) qui constituent...

Kinshasa: Plusieurs décès et dégâts matériels dans un accident de circulation au niveau de l’aéroport international de N’djili

Un accident de circulation routière s'est produit le jeudi 16 mai 2024 à Kinshasa, capitale de la République de la République Démocratique du Congo. Le drame ayant occasionné plusieurs pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables avait eu...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.