spot_img

Consulter le journal

RDC: Entre 2021 et 2023, le trésor public a dépensé environ 227,9 millions $16 pour rémunérer les sénateurs et les députés nationaux (Rapport)

AccueilPolitiqueRDC: Entre 2021...

Dans son rapport rendu public le jeudi 09 mai, le Centre de Recherche en Finances Publiques et Développement Local (CREFDL) note qu’entre 2021 et 2023, le Parlement congolais a dépensé 1,1 milliard $, dont 60% utilisés par l’Assemblée Nationale et 40% par le Sénat.

« Le budget cumulé des dépenses effectuées par les deux chambres du parlement entre 2021 et 2023 s’élève à 2 384 212 373 809,00 CDF (1,1 milliard USD) représentant 3,31% du budget de l’Etat. Par ailleurs, il faut souligner que les dépenses du Sénat sont très souvent en dépassement : 116,07% en 2021 ; 184,19% en 2022 et 94,10% à fin Août 2023. Le rapport de reddition des comptes exercice 2023 pourrait faire évoluer cette tendance », indique le rapport.

Le CREFDL indique que dans son rapport de Reddition des comptes, le ministère des finances renseigne qu’en 2022, le Trésor Public a payé 198 milliards CDF (94,9 millions $) à l’Assemblée Nationale au titre d’investissement sur ressources propres contre les prévisions de 20 milliards CDF (10 millions $), soit un taux d’exécution de 949,73%.

« Analysant les affectations du Bureau de l’Assemblée nationale, il s’observe que 90,2 millions USD ont été dépensés pour l’acquisition des véhicules terrestres contre une prévision de 4,5 millions $, soit un taux d’exécution de 1 999,85% » peut-on lire dans ce rapport.

Par ailleurs, les investigations effectuées par l’équipe du CREFDL auprès de l’administration de l’Assemblée nationale révèlent que le bureau a acheté 12 bus de 30 places assises, de marque COASTER affectés au transport du personnel administratif et 14 minibus destinés au transport des Directeurs des services.

« Se référant aux prix fixés par différents fournisseurs des véhicules en RDC, le montant de 90 millions USD paraît surestimer pour couvrir les dépenses de 26 bus, même si on y ajoute les prélèvements fiscaux et les frais de transport », fait savoir le CREFDL.

Le CREFDL fait savoir également qu’entre 2021 et 2023, le trésor public a dépensé environ 227,9 millions $16 pour rémunérer les sénateurs et les députés nationaux, soit une moyenne annuelle de 74 millions de dollars.

« Après analyse de ces dépenses, il se dégage que les sénateurs sont mieux rémunérés que les députés nationaux si on s’en tient aux chiffres du rapport de reddition des comptes 2021 et 2022. Toutefois, les rémunérations des députés ont été doublé en l’espace de trois ans, passant de 4500$17 à 10.000 USD en 2023. Il est à souligner que ce montant ne constitue que leur traitement de base retracé par les outils budgétaires. Certains gagnent des invisibles puisés au niveau du « fonds spécial d’intervention ». des changements de barème sont enregistré au cours de l’année sans le vote d’un collectif budgétaire » renchérit le rapport.

Cette ONG dénonce également un recrutement “massif et abusif” du personnel. Il y a lieu de noter que l’administration de l’Assemblée nationale compte un effectif de 612 personnes ; tandis que les cabinets politiques en disposent 2756, pourtant limité à 87 par les textes réglementaires.

El.B

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Kinshasa : La résidence de Vital Kamerhe attaquée par des hommes lourdement armés en tenue des FARDC

La résidence de l'honorable Vital Kamerhe, située dans la commune de la Gombe, a été attaquée cette nuit par une vingtaine d’hommes en tenue militaire « utilisant des drones », selon des sources. Des sources indiquent que le commando a...

Bureau définitif de l’A.N: F. TSHISEKEDI recommande que la liste soit revue et corrigée en tenant compte de la représentativité de la Grande Orientale

Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo s’est entretenu, vendredi à la Cité de l’Union africaine, avec 406 députés nationaux et une quarantaine des chefs de regroupements politiques de l’Union sacrée de la nation (USN) qui constituent...

Kinshasa: Plusieurs décès et dégâts matériels dans un accident de circulation au niveau de l’aéroport international de N’djili

Un accident de circulation routière s'est produit le jeudi 16 mai 2024 à Kinshasa, capitale de la République de la République Démocratique du Congo. Le drame ayant occasionné plusieurs pertes en vies humaines et des dégâts matériels considérables avait eu...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.