Kinshasa : le phénomène inquiétant « enfants de la rue » de plus en plus visible

Sélection de la rédaction

A Kinshasa, la capitale de la Rd Congo, les enfants de la rue appelé communément « Shégués » sont de plus en plus visibles au vu des autorités et se multiplient comme des champignons.

Le nombre d’enfants de la « rue » ne cesse de croitre au jour au jour. Il suffit de se rendre au lieu public pour se rendre compte… Partout dans la ville, ils évoluent dans les lieux publics, bars, terrasses, rond-points, carrefours, écoles, universités et autres…

Ce qui s’inquiète, c’est ce qu’il adviendra de ces enfants. Ils sont sans surveillance, sans éducation, sans amour et ni attention, habitués à la brutalité et aux violences.

A en croire les observateurs avertis, le gouvernement provincial ne remplit pas les obligations qui lui incombe de protéger les enfants. Car ces enfants de la « rue » sont exposés à plusieurs dangers quotidiens… La consommation involontaire de forte liqueur et de drogue, des violations de toutes sortes.

Ils se nourrissent de la mendicité. Et souvent, ils sillonnent toutes les artères principales souvent torse nue pour demander de l’argent.

De ce fait, la sorcellerie, être orphelin ou orpheline de parent ou encore la pauvreté dans la famille sont parmi les motifs de départ de leurs familles respectives.

On note que ce phonème  » enfants de la rue » a reprit son ampleur après une petite disparition observée pendant un temps…

Science Kinkobo

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus