Tueries racistes aux USA: un jeune homme blanc fusille 10 personnes dans un supermarché à Buffalo

Sélection de la rédaction

Après le meurtre de Patrick Lyoya, un jeune congolais de 28 ans tué par balles par un policier blanc de Grand Rapids, un autre événement malheureux visant spécifiquement les Afro américains plonge toute l’Amérique dans un grand choc.

Des sources concordantes rapportent que le samedi 14 mai 2022 aux environs de 14h30 locales, un jeune homme blanc de 18 ans avait ouvert intentionnellement le feu sur les employés et les clients de ‘ TOP’, un supermarché à Buffalo, une ville du Nord de l’État de New-York aux États-Unis d’Amérique.

Lourdement armé au moment de l’assaut fatal, le jeune homme blanc identifié comme Pay Gendron, avait commencé son assaut dans le parking du supermarché.

Des témoins rapportent avoir vu un adolescent blanc sortir de son véhicule après l’avoir garé sur le parking du Supermarché. Penché, il avait tiré impitoyablement sur quelques personnes tombées mortellement et une blessée.

Pay Gendron pénétra ensuite à l’intérieur de cet endroit fréquenté majoritairement par des Afro américains.

Au total 10 personnes sont mortes et 4 blessées. Une scène horrible que le criminel avait filmée et diffusée en direct via Switch avant d’être arrêté par la police arrivée sur place alors qu’il était prêt à se donner la mort.

La FBI a ouvert une enquête pour crime raciste. Au regard du carnage méthodique commis, le tueur qui s’est déclaré suprematiste blanc et antisémite, risque la prison à vie.

Venant de Conklin, Petite ville du Sud rural de l’état de New York, il avait parcouru en voiture plus de 300 kilomètres pour réaliser son massacre planifié, rapportent des sources proches de cette affaire. Et de poursuivre que le jeune homme blanc, visiblement préparé, était équipé d’une arme d’assaut, d’un gilet pare balle, d’une tenue de type militaire, d’un casque et d’une caméra.

Quelques heures après le meurtre, le Président américain, John Biden qui condamne sans réserve ce crime odieux, s’était rendu à Buffalo pour s’enquérir personnellement de la situation.

Une opinion publique indique que les suprematistes blancs était bien connue des dirigeants américains. Seulement les autorités du pays fermeraient sciemment les yeux sur leurs agissements. Cela est d’autant vrai que, juste avant l’assaut, Pay Gendron avait mis en ligne un manifeste raciste.

Affaire à suivre…

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus