Culture : Mira Mikanza alias « Koko swing », un grand modèle de la comédie congolaise

Sélection de la rédaction

Très jeune et créatif, l’artiste comédien Mira Mikanza connu sous le nom de « Koko Swing » s’est fait distingué par son savoir faire et son style propre à lui.

Par son sens d’innovation et de créativité, ce jeune artiste a réussi à parodier avec perfection la voix du diplomate américain William Lacy Swing, ancien Représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en RDC.

On se souvient des paroles que bon nombre congolais garderont pour toujours dans leur mémoire en souvenir de l’artiste comédien Koko Swing. «Quand Koko Swing entre en jeu, personne ne peut bouger. Armée rouge, armée bleue personne ne va tirer ».

Nous sommes en 2006, entre les deux tours de la présidentielle, la tension est comble entre Joseph Kabila et de son challenger Jean-Pierre Bemba. William Lacy Swing, le Représentant de Kofi Annan en RDC, multiplie des appels au calme pour qu’il n’y ait pas l’affrontement en pleine ville de Kinshasa. La population Kinoise accueille cet appel à l’armée rouge.

Cet artiste va saisir cette occasion pour se déguisé en William Swing qu’il appelle dans sa parodie « Koko Swing» pour tourner un clip qui relaie et porte loin l’appel du chef de la Mission de l’ONU de l’époque en RDC.

Ce qui explique sans doute son talent de comédien, cet artiste est le fruit de deux artistes, Norbert Mikanza Mobyem dramaturge, l’un des plus prolifiques dramaturges et écrivains congolais et fondateur du Théâtre national mais aussi celui de sa mère, qui est aussi artiste : Jacquie Ndjoku, la secrétaire particulière du Théâtre national.

Considéré comme un modèle dans le Monde de la comédie, Koko Swing, de son vrai nom Mira Mikanza, s’est éteint dans un hôpital de la commune de Kimbanseke un dimanche 11 mai 2014 à Kinshasa.

Science Kinkobo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus