Kisangani : Sa maison ayant été perquisitionnée par les Fardc, le professeur Alphonse Maindo finalement libre !

Sélection de la rédaction

Le professeur Alphonse Maindo de l’université de Kisangani est finalement libre alors que depuis 4 heures du matin du vendredi 10 juin 2022, sa maison avait été encerclée par des militaires des Forces Armées Congolaises (Fardc).

‘Je suis emprisonné dans ma maison pour un crime que je n’ai pas commis’ avait-il lâché à la vue du spectacle qui s’était autour de son habitation.

Sommé d’ouvrir le portail qui donne l’accès à la résidence, le politologue n’a jamais donné l’ordre à ses gardiens d’exécuter l’ordre intimé par les militaires déployés autour de sa résidence.

Après plusieurs négociations, les militaires ont réussi à s’introduire dans la maison. De leurs fouilles systématiques, ils n’ont rien trouvé, rien vu du suspect.

Au moins, une arme de chasse avait été trouvé. Mais la détention de celle-ci serait autorisée selon la loi.

Lavé de tout soupçon, le professeur Alphonse Maindo est donc un homme libre. Sa vie n’est guère en danger comme il craignait au regard de ses propos.

Connu pour ses prises de position rigoureuses et son militantisme qui n’est pas pourtant un crime en démocratie, l’universitaire avait soupçonné en vain de loger des infiltrés éléments de l’ADF et être en intelligence avec le camp ennemi.

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus