Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises: Le ministre Eustache Muhanzi dote les femmes de la CNFE de deux moulins

Sélection de la rédaction

L’un des sièges des femmes entrepreneures de la Commission nationale des femmes entrepreneures de de la Fédération des entreprises du Congo (CNFE/FEC) situé au pavillon 17 de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN) a connu une ambiance de fête le week-end dernier, par la remise de deux moulins offerts par le ministre d’Etat, ministre de l’Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises, Eustache Muhanzi Mubembe.

Le Directeur de cabinet adjoint Dannis Sumbu Matianga qui a représenté le ministre d’Etat à cette occasion, a fait savoir le regret de ce dernier, de ne pas avoir pris part à la cérémonie à cause d’autres charges d’Etat, mais reste attentif aux préoccupations des femmes de la CNFE, notamment à travers la demande de terre pour les travaux de champ. A ce sujet, le Dircaba Dannis Sumbu a indiqué que ce dossier a été transmis auprès du ministre des Affaires Foncières pour une solution immédiate.

Faisant allusion à la guerre en Ukraine, il a invité les bénéficiaires de ces deux moulins, de consentir plusieurs sacrifices afin de les gérer à bon escient et de manière collective, pour le bien non seulement de leur structure, mais aussi de la population congolaise qui dépend en grande majorité des mamans congolaises. « La famine frappe aux portes de notre pays. Il est donc important que les mamans puissent se lever et qu’on leur apporte le soutien nécessaire pour développer les travaux de champs », a dit M. Dannis Sumbu.

Pour sa part, Mme Elian Munkeni Kiekie, présidente de la Commission nationale des femmes entrepreneures de de la Fédération des entreprises du Congo (CNFE/FEC), a apprécié à sa juste valeur le geste posé par le ministre Eustache Muhanzi, à travers l’achat de ces deux moulins de ses propres poches. « C’est un don fait à travers de ses poches et non avec l’argent du ministère. Il a simplement vu ce que nous faisons et a cru en nous. C’est ainsi qu’il honoré sa promesse pour nous permettre à la CNFE de développer sa petite industrie », a fait savoir Mme Elian Munkeni avant d’évoquer le guerre russo-ukrainien qui aura des impacts sérieux sur les produits importés.

« Les importations ne seront presque plus possible. D’où la nécessité de développer, mieux favoriser la production locale à travers des structures telles la CNFE », a-t-elle ajoutée, avant d’interpeller les autorités concernées, d’accorder une attention soutenue sur le travail des femmes entrepreneures de la CNFE, afin de mettre en valeur le slogan de cette structure qui n’est autre que « Consommons congolais ».

Pour toutes ces raisons, Mme Elian Munkeni estime que la dotation du ministre de l’Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises, constitue une occasion pour interpeller les autorités à tous les niveaux, de ne pas toujours agir à travers les moyens du gouvernement. Chacun à son niveau, peut intervenir avec le peu qu’il gagne. « Les femmes en général, et particulièrement celles de la FEC, sont conscientes de la situation économique du pays. C’est la raison pour laquelle, la CNFE veut démontrer que les produits locaux constituent le départ du développement économique du pays.

Aussi, le gouvernement devra faciliter l’émergence des femmes entrepreneures à travers des financements, afin de développer les petites industries pour réduire les importations. D’où la nécessité de soutenir l’entrepreneuriat féminin », a-t-elle rappelé, avant de soutenir que les femmes ont des contraintes qui sont différentes de celles des hommes. « Lorsqu’on soutient l’entrepreneuriat féminin en accordant des facilités en termes des taxes, matériels, cela va constituer un allègement de poids par rapport aux charges », a-t-elle poursuivie.

Mme Elian Munkeni qui est également vice-présidente nationale en charge de la Commission nationale des femmes et des jeunes entrepreneurs à la FEC issus du secteur des télécoms, reste persuadée que le cri de cœur de la CNFE ainsi que de plusieurs autres associations des femmes qui œuvrent pour la même cause, sera entendu par les autorités. Elle a saisi l’occasion pour inviter les membres de la CNFE, de veiller à l’entretien de ces deux moulins à travers des cotisations, afin qu’ils puissent produire et générer d’autres moulins.

« C’est aussi à travers les efforts internes que la CNFE pourra rendre effectif le volet transformation », dit-elle, avant d’inviter le président de la république, de donner l’occasion au ministre d’Etat en charge de l’Entrepreneuriat, petites et moyennes entreprises, de poursuivre son mandat à la tête dudit ministère, afin de parachever son ambitieux programme d’actions.

Le marché de samedi à la CNFE

C’est depuis plus de 13 ans que les femmes entrepreneures de la CNFE avaient mis en place un projet national visant à valoriser les produits nationaux. C’est à la recherche d’un endroit approprié que cette structure avait sollicité lors d’une visite que le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi leur a rendu en 2020 au pavillon 22 à la Fikin, au cours de laquelle le ministre du Commerce Extérieur a été instruit de disponibiliser deux pavillons (22 et 17) à la CNFE jusqu’ à nouvel ordre.

Le marché de samedi constitue une opportunité aux femmes entrepreneures, de faire venir régulièrement des autorités nationales (ministres, parlementaires, mandataires publics..) ainsi que des diplomates pour palper du doigt le savoir-faire des femmes entrepreneures. Une manière aussi pour la CNFE, de faire des plaidoyers auprès de ces personnalités, afin de promouvoir cette structure. C’est dans ce même cadre que se situe la dotation de deux moulins par le ministre de l’Entrepreneuriat, et petites et moyennes entreprises, Eustache Muhanzi.

Notons que le Directeur général de la Foire internationale de Kinshasa s’est fait représenter à cette cérémonie par son assistant principal, M. Robert Semikenke. Preuve de l’étroite collaboration qui existe entre la CNFE et l’institution foraine.

José Wakadila

- Advertisement -spot_img

Les plus lus