Malawi : Un prêtre catholique condamné à 30 ans de prison dans l’affaire d’un homme albinos tué et démembré en 2018

Sélection de la rédaction

Le tribunal de Blantyre au Malawi avait condamné le lundi 27 juin 2022 un prêtre catholique à 30 ans de prison dans l’affaire d’une personne atteinte d’albinisme tuée et démembrée en 2018 au Malawi.

Thomas Muhosha, cité dans cette affaire meurtrière, avait été reconnu coupable d’avoir voulu vendre les parties du corps de Mark Massambuka.

Selon le juge Dorothy Nyakaunda Kamangadu, le crime de cet homme de 22 ans était motivé par son l’albinisme. Et de fustiger que le religieux incriminé avait violé la confiance de la communauté.

Outre Thomas Muhosha, douze autres personnes ont été condamnées dont cinq à la prison à vie, y compris le propre frère du défunt qui avait monté le plan de l’élimination physique de l’infortuné.

Depuis plusieurs années, le Malawi est devenu l’un de ces pays africains où les meurtres des personnes atteintes d’albinisme sont devenus monnaie courante.

Des croyances ancestrales locales font état de cette anomalie génétique rare comme ayant de grandes vertus de rendre des hommes et femmes super dans la société.

Il est à espérer que cette condamnation du religieux catholique, Thomas Muhosha et de ses complices meurtriers, pourraient dissuader le Malawite lambda de cesser de commettre ces atrocités humaines décriées un peu partout dans le monde.

Il appartient aux autorités du pays d’assurer la protection de leurs citoyens qui sont atteints d’albinisme contre les abus répétitifs des droits de l’homme commis sur eux.

Philippe Dephill Lipo

- Advertisement -spot_img

Les plus lus