Sud-Kivu : Le gouverneur Théo Ngwabidje donne le go des Conférences budgétaires pour l’exercice 2023 !

Sélection de la rédaction

Le chef de l’exécutif provincial du Sud- Kivu, Théo Ngwabidje a lancé officiellement, lundi 10 octobre 2022 dans la salle de l’INPP dans la commune d’Ibanda les conférences budgétaires pour l’exercice 2023 dans sa Province.


La politique du Gouvernement provincial du Sud Kivu sera traduite à travers le budget élaboré et doit être basée sur la vision du Président de la République, Chef de l’État Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

Devant les élus provinciaux, du Vice Gouverneur, Marc Malago Kashekere et les services concernés, l’autorité provinciale n’a pas manqué d’expliquer aux participants pourquoi la province du Sud- Kivu traverse une situation difficile et plusieurs chefs de services en finances se donnent le kilo de travailler pour leurs propres poches en lieu et place du trésor public pour la maximisation des recettes.

Pour le numéro UN du Sud- Kivu, cet espace par excellence des vraies discussions constructives doivent guider les projections des recettes et des dépenses par chaque entité concernée,et qu’au cours de ces discussions,ils doivent être réalistes.

Il a saisi cette occasion pour montrer un déficit chronique que sa province traverse depuis des années, entraînant un endettement excessif qui pèse très lourd sur son développement. Il a par ailleurs, précisé qu’il est temps de mener une vie proportionnelle à ses propres moyens. C’est dur, certes, mais il est convaincu que l’austérité poussera les concernés à doubler des efforts pour booster les recettes de la province du Sud -Kivu.

Pour le Gouverneur de province, en moyenne, le Sud -Kivu réalise un million des dollars chaque mois et c’est trop peu pour une province dont les besoins minimum se chiffrent à plus d’un million et demi. Raison pour laquelle, il a interpellé tous les services publics, les ministères provinciaux et, d’une manière particulière,les agents et cadres de la DPMER de se mettre résolument au travail de mobilisation des recettes.

En bon père de famille, le chef de l’exécutif provincial a expliqué aux participants et services concernés que sans recettes, le programme du gouvernement provincial sera difficile à réaliser et le salaire des agents ne sera pas décent.

Il a toute fois mentionné que les prévisions budgétaires 2023 devraient tenir compte du contexte national tout en sachant que l’année 2023 est:  » l’année électorale », mais aussi la province sœur du Nord -Kivu, avec laquelle sa province entretient des relations d’échanges commerciaux intenses est en état de siège, ainsi que la situation sécuritaire y créée par la rébellion du M23 et d’autres couches résiduelles des groupes armés qu’on trouve ça et là au Sud -Kivu.

Mais également du contexte international marqué par la guerre entre la Russie et l’Ukraine, entraînant un ralentissement de l’activité économique mondiale avec des effets néfastes tel que la hausse des prix des produits de première nécessité, la rareté des produits pétroliers,etc…!

Bibiche Mungungu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus