Appui à la Santé Numérique: Le Japon octroi 2,5 millions de dollars US au gouvernement à travers l’UNICEF

Sélection de la rédaction

Vendredi 25 novembre 2002 à Kinshasa, Son Excellence Monsieur MINAMI Hiro, Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo, a pris part à la cérémonie de lancement du Projet d’ « Appui à la Santé Numérique en République Démocratique du Congo », par le ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques MBUNGANI.

Financé à hauteur de 2,5 millions de dollars US par le gouvernement du Japon et exécuté dans le cadre de la coopération multilatérale par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), ce projet vise à développer et déployer un registre de vaccination numérique intégrant un module d’enregistrement des naissances sur une base pilote dans les provinces de Kinshasa, Kongo central, Kasaï central et Haut-Katanga.

Dans son allocution à cette circonstance, l’Ambassadeur MINAMI a souligné les problèmes liés au processus d’enregistrement des naissances et de suivi de vaccinations, qui se font encore manuellement et sur papier. Il a également souligné que le gouvernement de la République Démocratique du Congo a lancé un Plan National du Numérique-Horizon 2025, avec comme ambition, de numériser les services administratifs, afin de faciliter l’accès aux services publics.

Ainsi dit-il, à travers ce projet, le personnel de santé pourra entre autres, suivre l’état de l’enregistrement des naissances et suivre les vaccinations de chaque enfant, en enregistrant ces informations dans une base de donnée nationale.

Selon le diplomate japonais, ce système permettra d’effectuer un suivi individualisé et de s’assurer que tous les enfants reçoivent tous les vaccins nécessaires, même s’ils changent de région.

Par ailleurs, Monsieur MINAMI Hiro a souligné la détermination du gouvernement Japonais, de continuer à accompagner les efforts du gouvernement congolais, notamment dans le domaine du numérique et de l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base.

A son tour, le Ministre de la Santé, Monsieur Jean-Jacques MBUNGANI a fait savoir que le registre de vaccination incluant l’enregistrement des naissances à l’état civil, contribuera à améliorer non seulement le taux de vaccination, mais également le taux d’enregistrement des naissances et à fournir au personnel de santé et aux décideurs, des informations précises et en temps réel sur la vaccination.

Pour sa part, Monsieur Grant LEAITY, Représentant de l’UNICEF en RDC, a indiqué que l’enregistrement universel des naissances est essentiel pour avoir des statistiques vitales fiables, ce qui est crucial pour une planification socio-économique de qualité et notamment, la planification des soins de santé et de vaccination.

Pour ce faire, il a souligné que l’UNICEF et le Japon sont mobilisés pour appuyer le Gouvernement de la RDC, à assurer la couverture sanitaire universelle fondée sur les soins de santé primaires.

José Wakadila

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus