Calendrier électoral publié par la Céni : « utopique » pour le PPRD, « irréaliste » pour Nouvel Elan mais « réaliste » selon l’UDPS!

Sélection de la rédaction


Plusieurs partis politiques ont réagi à l’issue de la publication, le samedi 26 novembre, du calendrier électoral par la Commission électorale nationale indépendante (Céni).


Le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), membre de l’opposition, reste pessimiste quant à l’organisation des élections dans le délai constitutionnel. A en croire son secrétaire permanent adjoint, Me Ferdinand Kambere qui s’est exprimé à Radio Okapi juste après sa publication, ce calendrier publié par la Céni est utopique. Il parle notamment du temps record prévu pour l’enrôlement ainsi que de la situation sécuritaire actuelle dans l’Est du pays.


« Lorsqu’ils veulent tromper les gens qu’ils vont arriver à enrôler trente millions ou cinquante, mais par quel moyen ils vont le faire ? Pendant un mois, ils vous disent qu’ils vont enrôler par aire géographique et il y a trois aires comme ça. Est-ce que nous aurons encore dans ces provinces-là, le nombre d’électeurs qu’il y avait ? Et comment on va les avoir parce que cette coïncidence aussi en même temps où nous voyons le gouvernement négocier un cessez-le-feu contre toute attente, il demande un déploiement des armées étrangères à l’Est de notre pays, est ce que c’est comme ça qu’on va réellement organiser les élections ? De qui se moque-t-on ? Les populations se déplacent, est-ce qu’ils ont encore la cartographie démographique de notre pays ? » S’est-il interrogé.


Par ailleurs, Ferdinand Kambere affirme que l’opposition ne reconnait pas ce calendrier électoral, parce que tout le processus n’a pas fait l’objet d’un consensus politique, selon lui.


« La première impression est celle du mépris non seulement du peuple congolais, mais aussi de la constitution et même de la démocratie dans notre pays. Parce que, c’est depuis longtemps que l’opposition a réclamé qu’il y ait consensus pour crédibiliser ce processus électoral, mais ils n’ont pas voulu du tout. Donc, c’est un calendrier publié par une Céni non reconnue par l’opposition », a déclaré Me Ferdinand Kambere. 

Calendrier « irréaliste » pour Nouvel Elan !


Le dimanche 27 novembre, M. Albert Mukulubundu, porte-parole du parti politique de l’opposition, Nouvel Elan, de l’ancien premier ministre Adolphe Muzito, a jugé ce calendrier électoral d’« irréaliste » et n’inspire pas confiance.
« Notre organisation politique informe l’opinion publique, qu’en ce moment où l’opinion publique se mobilise pour combattre les occupants Rwandais et Ougandais qui se cachent derrière le M23, le calendrier électoral publié par M. Denis Kadima et son équipe, parait irréalisable et ne nous inspire pas confiance », a indiqué le porte-parole de Nouvel Elan.


Ce parti de l’opposition membre de la coalition Lamuka déclare notamment que l’Union sacrée et le Front commun pour le Congo (FCC) qui dirigent la Céni seraient en train de préparer une fraude électorale.


« Le bureau de la Céni, composé des délégués de l’Union sacrée et du FCC est en train de préparer une vaste tricherie en se répartissant des délégués dans les circonscriptions électorales de toute la RDC. Celui-ci s’emploie en outre, à organiser des tests de recrutement pour dissimiler ce mauvais dessein de tricherie avec la complicité du gouvernement central en vue d’organiser les opérations d’enrôlement », a poursuivi le porte-parole de Nouvel Elan.
Albert Mukulubundu a ajouté que c’est à la suite de la fraude électorale que la RDC connait à ce jour des tensions armées dans sa partie Est.
« A cause de la fraude électorale, les infiltrations continuent dans l’armée et des services de renseignements. Nouvel Elan rappelle au peuple congolais que, c’est à cause de la fraude électorale que la RDC a perdu provisoirement Bunagana, Rutshuru et Kiwanja 
», a déclaré le porte-parole de Nouvel Élan.

Calendrier réaliste pour l’UDPS


Cependant pour le parti au pouvoir, Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), ce calendrier électoral publié par la CENI est réaliste et témoigne la volonté du Président de la République et du gouvernement d’organiser les élections dans le délai constitutionnel.


« C’est un calendrier électoral réaliste et réalisable. Cela confirme la volonté du chef de l’Etat, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo et son gouvernement qui tiennent à l’organisation des élections dans le délai constitutionnel en disponibilisant tous les moyens. Le renouvellement du fichier électoral commence déjà au mois de décembre 2022 », a rassuré le député national Bintu Ntumba Tshabola, élu de Katanda dans le Kasaï-Oriental et membre de l’UDPS (Union pour la démocratie et progrès social).


Il appelle ainsi les congolais ainsi que les politiciens à se préparer pour aller au scrutin.
« Nous appelons toute la population congolaise à se préparer à l’enrôlement qui commence bientôt, les kits électoraux étant déjà disponibles, plus rien ne peut empêcher la CENI à tenir son calendrier, sauf en cas de force majeure. Les candidats aux différents scrutins doivent aussi se préparer car les élections c’est pour l’année prochaine, le 20 décembre 2023. Le peule ira voter ses dirigeants, nous en sommes certains » a-t-il indiqué.
Le député national Bintu Ntumba
a aussi affirmé qu’il n’y aura pas de glissement :
« Que les politiciens sceptiques en mal de positionnement qui rêvaient d’un quelconque glissement puissent revoir leurs calculs. Même les élections communales et locales sont prises en compte dans ce calendrier ».

Le MLC appelle à l’enrôlement massif

De son côté, le président du parti politique Mouvement de libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba Gombo, invite la population congolaise à « s’enrôler massivement en vue de s’approprier le processus démocratique et de se choisir librement ses propres dirigeants ».

Il a lancé cet appel dans un communiqué publié, le samedi 26 novembre, juste après la publication du calendrier électoral par la Céni.


L’appel de Jean-Pierre a été aussitôt relayé par Paul Djunga, un cadre du MLC. Dans une conférence de presse dimanche 27 novembre à Kinshasa, il a demandé aux militants de ce parti de s’approprier l’appel lancé par leur leader Jean-Pierre Bemba à s’enrôler afin de participer aux prochains scrutins tels que publiés par la Céni.


LRP

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus