Foire internationale de Kinshasa: le comité Didier Kabampele décide de placer l’homme au centre de sa politique

Sélection de la rédaction

Au cours de l’assemblée générale tenue vendredi 16 décembre 2022 dans la salle Vodacom, le Directeur général de la Foire internationale de Kinshasa (FIKIN), Didier Kabampele Ngabul, a indiqué que la vision de leur comité de gestion est de mettre l’homme au centre de leur politique, pour la simple raison que l’homme est le premier bénéficiaire de toutes les actions qu’une entreprise ou un établissement peut mener. L’homme dit-il, c’est le personnel. Et ce dernier doit être mis dans des conditions décentes : salaires et soins médicaux décents ainsi que la justice sociale au niveau des promotions, des grades…, afin de bénéficier du bon travail et d’un bon rendement.

A l’en croire, cela nécessite un travail de fond en comble et de requalification des postes de travail et des fonctions, mais aussi des sacrifices de la part des agents et cadres. « Pour cela, les cadres et agents doivent nous accompagner pour que nous mettions en place une bonne politique, afin de matérialiser nos promesses autour de notre vision, pour laquelle le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a jeté son dévolu sur notre modeste personne », a-t-il dit aux agents et cadres.

Il a saisi l’occasion pour réitérer son appel lancé lors de leur prise de fonction le 5 décembre dernier, celui de voir tous les agents et cadres constituer des ponts qui créeraient des passerelles pour la bonne marche du travail et non d’ériger des murs qui mettraient en mal leur vision de redressement de cet outil de production. Aussi a-t-il invité tout le monde à mettre la main dans la pâte, afin de vaincre ensemble.

Par ailleurs, le Dg Kabampele a dénoncé les conditions de travail des agents et cadres dans toutes les directions ainsi que les contrats conclus avec les tiers, lesquels ne tiennent pas compte des intérêts de la FIKIN. Au regard de tous ces constats faits, il a conclu que le tableau reste sombre.

Remettre la FIKIN dans sa mission

Abordant le point sur les infrastructures, Didier Kabampele compte remettre la FIKIN dans sa mission, celle de faire des expositions nationales (y compris dans toutes les provinces du pays) et internationales. A ce sujet, il dit avoir échangé avec le Directeur chargé des foires provinciales, M. Hippolite Mukuene, pour une mission de prospection dans la province du Lualaba, dans le but d’organiser une édition foraine dans cette partie du pays. « Notre vision consiste également à créer des directions provinciales de la FIKIN à travers le pays, afin de créer des emplois pour les congolais ».

Il a également proposé que la FIKIN puisse construire de nouvelles habitations en dehors de celles qui existent au Motel FIKIN ainsi que des activités génératrices des recettes, en l’occurrence des espaces des loisirs, pour l’intérêt de l’ensemble du personnel.

Dans le même ordre d’idées, il a invité la direction financière à s’impliquer pour produire davantage des recettes à travers une prise de conscience dans le recouvrement des créances ainsi que la rigueur dans la gestion.

A une question de savoir comment son comité de gestion compte relever les multiples défis auxquels est confrontée la FIKIN, le numéro un de cette institution foraine reste d’avis que, cela ne peut se faire sans moyens financiers. Il faudra pour cela, mobiliser les fonds, afin de bien mener la politique de redressement de la FIKIN. A l’en croire, ce travail est en train d’être réalisé depuis leur prise des fonctions. « Nous nous sommes déjà engagés à mobiliser les fonds, notamment ce que nous avons trouvés et ceux qu’on a créé, pour que les agents de la FIKIN puissent mener une vie professionnelle décente », a-t-il rassuré, avant de lancer un message d’espoir à population congolaise.

Pour le Dg Kabampele, la FIKIN d’antan n’existe plus. Pour cette raison, l’institution foraine doit revêtir son nouveau blason, afin que la date mémorable du « 02 juillet » revienne, mais aussi les expositions nationales et internationales. « C’est ça le message que le comité de gestion lance à la population, tout en lui recommandant de ne pas continuer à utiliser le site de la FIKIN comme un lieu des mauvaises pratiques que nous connaissons tous, mais plutôt comme un lieu d’exposition », a-t-il conseillé.

Peu avant l’intervention du Dg Kabampele, le Directeur administratif de la FIKIN, Lambert Kasula Mafua, a réitéré les félicitations de l’ensemble du personnel aux membres du Conseil d’administration et de la direction générale de la FIKIN, pour leur nomination à travers l’ordonnance n°22/222 du 11 novembre 2022. Selon lui, l’ensemble du personnel mesure toute la portée de cette décision du président de la république Félix Tshisekedi, laquelle constitue un signal fort pour la reconstruction et la modernisation de l’établissement public FIKIN en difficulté. « Les agents et cadres de la FIKIN sont disposés à vous accompagner pour un mandat fructueux dans la vision de modernisation et de relance des activités de notre établissement public, conformément à son objet social », a-t-il promis au Directeur général Didier Kabampele et à son adjoint Serge Lunga.

José Wakadila

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus