Le monde culturel en deuil : le Professeur Philippe Masegabio Nzanzu tire sa révérence à 77 ans

Sélection de la rédaction

Le professeur Phillipe Masegabio Nzanzu est décidé le lundi 16 mai 2022 à Kinshasa. Une grosse perte pour le monde littéraire de la République Démocratique du Congo.

Né à Lisala dans la province de l’Equateur, Philippe Masegabio y avait fait des études en Greco-Latine au collège Saint Jean. Docteur en Lettres à l’université de Lovanium (Université de Kinshasa, il fut le tout premier président de l’Union des écrivains du Congo.

Plusieurs fois Commissaire d’État sous le défunt Maréchal Mobutu Sese Seko, il fut un grand homme politique et un fervent critique littéraire.

En tant que tel, il savait concilier harmonieusement ses activités politico administratives avec ses occupations académico- scientifiques. 

L’histoire retiendra que Masegabio Nzanzu était l’avant-dernier porte-parole du gouvernement de la deuxième République avant la chute du Mobutu.

Ses œuvres littéraires resteront immortelles. Il avait plusieurs écrits à son actif dont :

  1. Somme première (Poèmes) ONRD, Lettres congolaises, 1968
  2. La cendre demeure, Lokole, 1973
    3.  Fais-moi passer le Lac des caïmans, Dombi, diffusion 2000
  3. Le jour de l’Éternel, chants et méditation, Harmatan, 2009
    5.   Tshikaya. U Tam’si, le feu et le chant, une poétique de la dérision, Harmatan, 2017
  4. Philippe Dephill Lipo
- Advertisement -spot_img

Les plus lus