Journée mondiale de l’alimentation: La FAO réitère son engagement d’accompagner la RDC dans la lutte contre la faim !

Sélection de la rédaction

Célébrée le 16 octobre de chaque année, la Journée mondiale de l’alimentation (JMA) édition 2022 se tient sous le thème : « Ne laisser personne de côté. Une meilleure production, une meilleure nutrition, un meilleur environnement et une vie meilleure ».


A travers ce thème interpellateur, l’objectif visé pour cette journée est d’identifier les principales contraintes au niveau national et de mettre en lumière les points d’accès pour des politiques innovantes et des investissements clés, en vue d’une transformation durable des systèmes alimentaires.


La JMA 2022 vise également à mobiliser les énergies nécessaires, afin de promouvoir les actions en faveur des populations souffrant de la faim ; garantir la sécurité alimentaire et les régimes alimentaires nutritifs pour tous.


En RDC, c’est le ministre de l’Agriculture, Désiré Nzinga Bilihanze, qui a présidé la cérémonie de cette célébration lundi 17 octobre 2021, à l’Espace du Centre national de vulgarisation agricole (CNVA), situé au quartier CECOMAF, dans la commune de Kimbaseke.

Pas une seule maison, sans une seule plante

Dans ses propos le ministre de l’Agriculture a lancé un mot d’ordre qu’il qualifie très important :  » Pas une seule maison, sans une seule plante « . Le ministre Bilihanze a en fait appelé les populations, à pouvoir faire des petits champs dans leurs parcelles.
« … Nous ici au Congo, nous disons désormais, pas une seule parcelle, sans une plante…, C’est le mot d’ordre que nous pouvons donner aujourd’hui… »


Il a par ailleurs précisé que deux grandes provinces de la RDC seront décernées par le premier prix  » Félix Antoine Tshisekedi « , pour avoir excellé et donné un bon rendement en matière de l’agriculture.
« … J’ai cité deux provinces pilotes qui ont excellé. Il s’agit du Haut-Katanga et Lualaba, pour lesquelles nous allons descerner le premier prix  » Félix Antoine Tshisekedi, pour la lutte contre la crise alimentaire « 


Dans ce même ordre d’idées, le ministre de l’Agriculture a annoncé deux grandes mesures plus pratiques, pour la lutte contre la crise alimentaire, notamment la fin de la spoliation des espaces ou terres agricoles et la remise sous un délai déterminé, des tracteurs de l’État, détenus par des individus.


De son côté, M. Aristide Ongone Obame, Représentant-résident de la FAO/RDC, a affirmé que la sécurité alimentaire en République démocratique du Congo, reste encore préoccupante.


 » … En RDC, la situation de la sécurité alimentaire reste préoccupante, d’autant plus que selon les chiffres préliminaires du dernier processus d’analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire (IPC) 2022, ce sont 26,5 millions de personnes qui se trouvent actuellement en insécurité alimentaire aigüe (phase 3 de crise et 4 d’urgence), contre 27 millions en 2021… », a-t-il précisé.


De ce fait, l’Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a renouvelé son engagement à accompagner la RDC.
« … Comme vous le constatez, la FAO est engagée aux côté du gouvernement de la RDC, dans l’amélioration de la production agricole, halieutique, animale, le développement des chaînes de valeur, la lutte contre l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, afin de transformer les systèmes alimentaires nationaux etles rendre plus durables et inclusifs « , a-t-il dit, avant de réitérer l’engagement de la FAO, à accompagner la RDC, en vue d’atteindre cet objectif à travers le Cadre de programmation-pays (2019-2023), qui oriente l’assistance de la FAO dans quatre (4) domaines prioritaires à savoir : le renforcement de la gouvernance des secteurs de l’agriculture, pêche et élevage, développement rural et environnement (eaux, forêts et biodiversité) et le renforcement de la résilience des moyens d’existence des populations face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.


Pour sa part, le coordonnateur de la JMA (Journée mondiale de l’alimentation), a fait savoir que la situation alimentaire en RDC suscite de sérieuses inquiètudes. De ce fait, il a fait un appel aux acteurs, de passer aux actions concrètes telles que voulues par le chef de l’État, Félix Tshisekedi.


Il sied de souligner que c’est pour la 43ème fois que le monde entier commémore cette journée qui coïncide avec la célébration de 77 ans de la FAO, créé en 1945 à Québec, au Canada.


Cette cérémonie s’est clôturée par la remise symbolique de quelques kits aux associations des fermiers de la ville-province de Kinshasa.

José Wakadila et Science Kinkobo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus