Contrairement aux fausses rumeurs répandues dans l’opinion: Trade Power n’utilise pas le courant de la SNEL

Sélection de la rédaction

Des rumeurs difficiles à contrôler qui alimentent les réseaux sociaux, font état de la vente par la société « Trade Power S.A.S », du courant de la SNEL (Société nationale d’électricité) à des tiers. Mais à dire vrai, cette rumeur semble être créé de toutes pièces par ceux qui n’ont d’imagination que quand il s’agit de vilipender, de nuire et/ou de jeter de l’opprobre aux paisibles citoyens. 

En réalité, l’électricité qui est vendue par « Trade Power S.A.S » provient de la Centrale Électrique du Congo (CEC), lequel produit du courant à base du gaz provenant de la Société Italienne ENI. 

Ce qui fait que, l’entreprise Trade Power, achète 50 Mw à CEC, puis il le revend à ses clients miniers disséminés au Katanga, précisément dans la ville de Lubumbashi. 

Concernant le transport de ces 25 Mw jusqu’à Lubumbashi, la Société « Trade Power S.A.S » utilise le service de la SNEL moyennant paiement. Par ailleurs, on sait que la firme ENI est présente à Pointe noire, au Congo/Brazzaville et y produit le gaz, lequel permet à la CEC de produire du courant que « Trade Power S.A.S » achète légalement pour vendre à ses fidèles clients miniers basés au Katanga, particulièrement dans la ville de Lubumbashi. 

De tout ce qui précède, il y a donc lieu de noter que la société « Trade Power S.A.S », ne vend pas le courant de la SNEL, mais utilise plutôt les lignes de la SNEL pour le transport de ce courant qui est produit par CEC via ENI à partir du gaz que cette société exploite à Pointe noire. Ne se reprochant de rien. Ce transport du courant par la SNEL, est régulièrement payé par la société « Trade Power S.A.S ».  

En outre, il y a lieu d’affirmer qu’aucun membre de la société Trade Power n’a été inquiété, ni mis aux arrêts, contrairement aux fakes news qui circulent.

A retenir

Ce qu’il faut également retenir, c’est le fait que, dans sa correspondance datée du 20 octobre 2022 avec comme objet : « Demande d’information sur un prétendu vol d’énergie électrique en Haute Tension » adressée au Directeur général de la SNEL en rapport avec une plainte déposée à l’ANR (Agence nationale des renseignements) contre Trade Power S.A.S, M. Eric Monga Mumba, président de cette société, précise que « le système, les techniques et les mécanismes en place ne permettent pas la commission d’un tel délit, ce d’autant plus que Trade Power S.A.S n’est ni propriétaire ni gardien des infrastructures de transport d’électricité ».

Plus loin, le président de Trade Power poursuit sa correspondance par une interrogation: « Aussi, Trade Power se pose-t-il la question de savoir si la SNEL est l’auteur de cette plainte et celle de savoir si elle a constaté un vol d’énergie électrique sous la Haute Tension par Trade Power S.A.S durant ces nombreuses années de bonne collaboration ».

José Wakadila

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -spot_img

Les plus lus