Kinshasa : 27 ans après le crash historique de Type K, Ndolo sacré avec la messe papale !

Sélection de la rédaction

Arrivé hier mardi dans l’après-midi à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, le Pape François dît ce mercredi 01 février 2023 sa première messe en terre congolaise.

Une deuxième messe a lieu le jeudi 02 février 2023 au Stade des Martyrs où il est prévu une rencontre avec la jeunesse congolaise, selon le programme de la nonciature apostolique relatif au séjour papal à Kinshasa.

Quid de l’aéroport de Ndolo ?

L’opinion se souviendra que « Ndolo » , est un lieu historiquement liée à la nation congolaise. Son appellation actuelle renvoit à un souvenir douloureux ayant endeuillé en un clin d’œil tout un pays.

En effet, le 08 janvier 1996, un Antonov de fabrication soviétique ayant complètement raté son décollage de l’aéroport de Ndolo, finira alors sa course au marché ‘Zigida’ (Type K) situé dans le voisinage.

Conséquence, le vieil appareil cargo appartenant à une compagnie d’avion privée et probablement surchargé de marchandises, occasionnera alors des dégâts matériels énormes. Et surtout une importante perte en vies humaines, principalement des vendeurs et vendeuses dudît marché. Aussi des hommes et femmes venus faire paisiblement leurs achats. Et même des anonymes qui étaient par hasard de passage à cet endroit au moment de l’événement fatal.

Aujourd’hui 27 années après, la mémoire collective se souvient encore de cet triste événement. Des témoignages recueillis font état que la douleur profondément ancrée dans les cœurs des membres de familles des défunts demeure toujours intacte.

Là où le bât blesse pour ces familles éplorées, c’est sans doute le fait que l’État congolais n’aurait toujours pas songé au dédommagement des victimes.

Alors que l’attente d’une consolation morale et matérielle semble incertaine, la célébration d’une eucharistie en ce lieu par le Pape François, comme Vicaire du Christ sur la terre, est vue par ces familles et le peuple congolais dans son ensemble comme une réparation spirituelle.

Question désormais de sanctifier ce lieu où les anonymes ont versé abondamment leur sang et laissé la vie. Question également de prier pour le repos éternel des âmes trépassés !

La RDC, un pays encore martyrisé…

Outre le site de Ndolo et le Stade des Martyrs de la Pentecôte, un autre site de triste mémoire, la République Démocratique du Congo continue de souffrir encore de martyr.

Notamment à l’Est du pays où l’on ne cesse de compter à longueur de journées les morts à cause des conflits armés à répétition de plus de deux décennies.

C’est à vrai dire cet état de choses qui a motivé pleinement François à manifester sa proximité spirituelle avec le peuple de la RDC.

 » Alors que vous, peuple congolais, luttez pour préserver votre dignité et votre intégrité territoriale contre les tentatives déplorables de division de votre pays, je viens à vous, au nom de Jésus, en pèlerin de réconciliation et de paix« , a-t-il fait savoir hier, lors de l’audience lui accordée par le Président Tshisekedi au Palais de la nation quelques minutes après avoir foulé la terre africaine.

C’est donc pour apporter toute sa consolation au peuple congolais que le successeur de Benoît XVl avait prévu dans son agenda une rencontre avec une frange de victimes de la guerre de l’Est.

Somme toute, cette visite historique papale, la 3ième pontificale après celles effectuées par Pape Jean-Paul II en 1980 et 1985, est sans conteste d’un soutien diplomatique importante pour Kinshasa qui regrette l’hypocrisie et l’indifférence de la communauté internationale face aux conflits armés qui l’opposent aux rebelles M23 soutenus par Kigali.

Eveline Badika

- Advertisement -spot_imgspot_imgspot_img

Les plus lus