spot_img

Consulter le journal

Ligue des femmes de la CDC/R: « les femmes sont appelées à évoluer dans tous les domaines qu’elles se sentent capables et de ne pas hésiter d’emboîter les pas dans la politique » (Honorable Jeanne Mbemba)

AccueilSociétéLigue des femmes...

Sous le haut patronage de l’honorable sénateur, Jean Philbert Mabaya, les mamans de la ligue des femmes de la Convention des Démocrates Chrétiens Rénovée (CDC/R) ont clôturé, vendredi 31 mars 2023, le mois dédié aux droits des femmes sous le thème: « éducation numérique, égalitaire pour la paix et l’autonomisation des femmes et filles en RDC ». C’était en la salle de conférence de l’hôtel Africana Palace dans la commune de Lingwala, en présence du Vice président du parti, Léon Libanza Eso Mondole et de la présidente de la ligue des femmes, l’honorable Jeanne Mbemba, l’élue de Masimanimba.

Dans son adresse, le Vice-président du CDC/R, Léon Libanza Eso Mondole, s’est dit complètement flatter de la cérémonie. Pour lui, cette cérémonie n’est pas seulement festive mais éducative avec l’apprentissage des nouvelles connaissances, notamment sur le numérique, l’entrepreneuriat, comment affronter la politique, etc.

Il a émis le voeu de voir la continuité de cette action. Et que cela soit une boule de neige pour tous les partis politiques ainsi que les organisations évoluant en République Démocratique du Congo.

« Toutes nos félicitations aux dames de notre parti politique et oratrices qui nous ont enseigné des nouvelles leçons », a-t-il déclaré.

En outre, il a fait savoir que le CDC/R, parti cher au sénateur, Jean Philbert Mabaya est un grand parti politique qui est opérationnel à travers les 23 provinces de la République Démocratique du Congo.

Pour la présidente de la ligue des femmes de la CDC/R, l’honorable Jeanne Mbemba, l’élue de Masimanimba, les femmes ont décidé de clôturer ce mois par une conférence sur le thème national exploité cette année en cours.

Elle a saisi cette occasion pour partager son expérience entant que femme politique. 2023, année électorale, elle a invité les femmes d’évoluer dans tous les domaines qu’elles se sentent capables et de ne pas hésiter d’emboîter les pas dans la politique.

Les femmes leaders de cette formation politique se sont distinguées par des differents exposés sous plusieurs thèmes, à savoir, l’éducation numérique; l’entrepreneuriat féminin; l’égalité des chances et le plaidoyer.

Parlant de l’éducation numérique, la Vice-présidente de la ligue des femmes, Mme Clémentine a expliqué les avantages et les désavantages de la numérisation. A l’heure actuelle, il est difficile de fonctionner sans le numérique. On le retrouve partout dans toute activité de la société. Elle l’a démontré par des exemples concrets, comment le numérique est collé à la vie quotidienne. Son voeu le plus ardent est que les autorités du parti remettent des outils nécessaires du travail (ordinateurs) aux formatrices pour former les femmes aux nouvelles technologies.

Abordant la question sur la femme entrepreneur, Mme Titi Meya a de prime abord défini les concepts clés. Elle a définit l’entrepreneuriat comme une action de créer une activité pour atteindre un objectif fixé (richesse). L’ entrepreneur est un(e) propriétaire de l’entreprise. Les obstacles sont des barrières, frein pour atteindre l’objectif.

Pour elle, malgré les obstacles, la femme a le pouvoir de contourner pour les dévier. Un entrepreneur n’abandonne pas s’il n’est pas arrivé à son objectif. Il doit à tout prix chercher des voies et moyens pour y arriver. Ce qui amène le blocage, c’est aussi le manque de confiance en soi.

Quant à l’égalité des chances entre homme et femme, Mme Eulalie Mukasa a insisté pour dire aux femmes que cette égalité réside au niveau du travail et non au foyer.

Elle a invité les femmes à s’égaler aux hommes au travail dans les postes de prise de décisions et non au foyer. A la CDC/R, la famille est sacrée, la femme doit jouir de ses droits mais pas être une rivale de son conjoint au foyer. Le souci est que la femme bénéficie le même droit que l’homme dans la numérisation.

Bibiche Mungungu

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Inondations provoquées par la montée des eaux du Lac Tanganyika : Jean-Michel Sama Lukonde échange avec le caucus de Sénateurs de la province du...

Le Premier Ministre sortant, Jean-Michel Sama Lukonde, a reçu en audience mercredi 22 mai 2024, à la Primature, le Caucus de Sénateurs élus du Tanganyika, accompagné du Ministre des Affaires Sociales et Actions Humanitaires. Cette délégation des élus est venue...

Pour avoir été élu président de la Chambre basse du Parlement: Les jeunes leaders promettent un soutien indéfectible à l’honorable Vital Kamerhe

Les jeunes leaders dans le Sud-Kivu promettent un soutien indéfectible à l'honorable Vital Kamerhe, élu président de la Chambre Basse du Parlement de la République Démocratique du Congo. Un mandat qui sera décisif,en ce moment où l'Est du pays...

Assemblée Nationale: 15 ans après sa démission, Vital Kamerhe retrouve son poste du Président de la chambre basse du Parlement congolais

Sans surprise et dans une ambiance bon enfant, Vital Kamerhe a été élu, mercredi 22 Mai, président du bureau définitif de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo. L'élu de Walungu qui était du reste candidat unique à son...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.