spot_img

Consulter le journal

Réunion à Luanda : vers une issue diplomatique entre la RDC et le Rwanda ?

AccueilA la uneRéunion à Luanda...

Une lueur d’espoir perce dans le tumulte persistant de l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC), alors que des délégations de haut niveau de Kinshasa et Kigali se sont rencontrées à Luanda sous la médiation angolaise. L’objectif ? Explorer les voies menant à la sécurité et à la paix dans cette région tourmentée.

Lors de la 130e réunion du conseil des ministres, tenue vendredi dernier à la Cité de l’Union Africaine, le vice-ministre de la Défense nationale et des Anciens Combattants, Samy Adubango Ahoto, a révélé que le gouvernement avait été informé de cette rencontre. Les discussions, initiées par le Président angolais Joao Lourenço, médiateur désigné de l’Union Africaine, s’inscrivent dans le cadre des processus de Luanda et Nairobi.

Le compte rendu de la réunion, lu par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, indique que cette initiative fait suite aux rencontres entre le Président angolais et ses homologues de la RDC, Félix-Antoine Tshisekedi, et du Rwanda, Paul Kagame.

Selon un communiqué relayé par l’agence angolaise de presse (Angop), la réunion s’est déroulée dans un climat propice, empreint d’optimisme quant à l’instauration d’une paix durable. Les ministres présents ont convenu de tenir une deuxième réunion ministérielle dans les prochains jours, toujours à Luanda.

Cette rencontre vise à rétablir les fondements d’un dialogue constructif et à relancer le processus de paix, de stabilité et de sécurité en RDC, conformément aux décisions prises lors des précédentes rencontres à Luanda entre les dirigeants de l’Angola, de la RDC et du Rwanda.

La médiation du président angolais semble porter ses fruits, puisque Félix Tshisekedi et Paul Kagame se sont montrés favorables à une rencontre pour résoudre la crise diplomatique entre leurs pays respectifs. Il appartient désormais à la médiation de fixer la date, le lieu et d’harmoniser les termes de référence de cette rencontre. À cet égard, le chef de la diplomatie congolaise, Christophe Lutundula, a été reçu à Luanda par le président Lourenço, porteur d’un message de Félix Tshisekedi.

L’appui de la communauté internationale et d’autres organisations africaines à cette démarche est palpable. Lors d’un entretien téléphonique mercredi dernier, le président français Emmanuel Macron a encouragé son homologue angolais à poursuivre ses efforts et a souligné la nécessité d’une solution négociée entre les parties en conflit.

Il est indéniable que l’Est de la RDC est confronté à des défis sécuritaires majeurs, avec l’activisme persistant de groupes armés locaux et étrangers. La résurgence des rebelles du M23, soutenus par Kigali, a accentué les tensions dans la région depuis 2021, avec plusieurs secteurs du Nord-Kivu tombés sous leur contrôle.

Cette situation complexe exige des solutions équilibrées et concertées, mettant de côté les intérêts partisans pour favoriser le bien-être des populations locales et la stabilité régionale.

Get notified whenever we post something new!

continuer la lecture

Tueries à Goma : les Wazalendo interdits de circuler en ville avec des armes

Les autorités de la province du Nord-Kivu ont décrété l'interdiction, ce vendredi 12 avril, pour les combattants "Wazalendo", de se déplacer à Goma en portant des armes. Cette mesure fait suite à une série de meurtres, de braquages et...

Face aux propos discriminatoires et sexistes tenues à l’égard de la Première Ministre Judith Tuluka: Le RFLAP dénonce, lance un appel à la tolérance...

Le Réseau des Femmes Leaders pour l'Accès à la Parole (RFLAP) dénonce fermement les propos négatifs et les critiques à caractère sexiste proférés à l'égard de la Première Ministre Judith Tuluka depuis sa nomination à ce poste crucial de...

Nord-Kivu : Des présumés bandits auteurs du braquage d’un véhicule, vol à main armée, meurtres de 5 personnes et plusieurs blessés à Goma, ...

La Ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu avait été sous la terreur d'un fusillade qui avait eu lieu en fin d'après-midi du mercredi 10 mars 2024 à l'entrée ' Président '. Cause : le braquage d'un véhicule...

Enjoy exclusive access to all of our content

Get an online subscription and you can unlock any article you come across.